Guillaume Saint-James

Saxophoniste & Compositeur

Guillaume Saint-James

Saxophoniste et compositeur, Guillaume Saint-James suit un itinéraire guidé en permanence par cette double identité.

Il est repéré par Aldo Romano qui décerne un premier prix à son quartet avec Franck Agulhon, Albin de la Simone et Jérôme Séguin. En 2005 il fonde le sextet Jazzarium, un vivier de talentueux improvisateurs de la scène française. Après le bel accueil réservé à Météo Songs pour ses "raffinements d'écritures" et ses superbes arrangements " (Jazz Magazine), son disque Polis sorti en 2012 chez Plus Loin Music confirme la place du leader au rang de « brillant soliste entouré de non moins brillants solistes » (Culture Jazz).

Saluée par la presse comme une "musique rétinienne de très grand choix", son écriture, inventive et sensible, possède la particularité de convoquer des images capables de "suggérer et non de surligner" (Jazz Magazine). Sa capacité à faire sonner son sextet comme un big band de chambre le prédispose à bénéficier de plusieurs commandes pour grands ensembles. C'est armé d'une "vigueur et d'une sensibilité ellingtoniennes" (Jazz Magazine) et soutenu par l'Estran à Guidel, qu'il crée Megapolis, point de rencontre du sextet de jazz et de l'Orchestre Symphonique de Bretagne.

En 2014 il crée "Brothers in Arts" avec Chris Brubeck, une oeuvre symphonique à la mémoire des acteurs de la Libération de juin 44 commandée par l'Orchestre Symphonique de Bretagne. L'oeuvre est écrite à quatre mains avec Chris Brubeck et fait intervenir des solistes de jazz sur scène, issus du sextet Jazzarium. "Brothers in Arts" s'insère dans un vaste projet culturel homologué par la mission interministérielle pour le 70ème anniversaire de la Libération et de la Résistance. Des reprises aux Etats-Unis et en Angleterre ouvrent la voie au compositeur d'un parcours prometteur à l'international, armé d'un "sens certain du scénario cinématographique" (Jazz Magazine).

Inspiré par les correspondances entre les arts, Guillaume Saint-James s'investit dans d'autres projets en tant que compositeur et saxophoniste : Le Tatiphone, hommage jazz et vidéo à Jacques Tati, et Jazz around the Bunker, une relecture jazz des chansons de Serge Gainsbourg aux côtés notamment de Sébastien Boisseau, Matthieu Donarier et la chanteuse Lila Tamazit, la nouvelle voix d'Arte.

Biography (english version) Télécharger KIT PRESS